top of page

Lettre commune des organismes indépendants des arts visuels de Trois-Rivières

Trois-Rivières, le 13 juin 2024



Objet : Les organismes indépendants des arts visuels de Trois-Rivières soutiennent les artistes de la Mauricie dans leur démarche de mobilisation


Les artistes de la Mauricie se mobilisent samedi le 15 juin pour élever leurs voix et revendiquer un financement adéquat assurant la viabilité du secteur des arts dans la région. Les organismes indépendants en arts visuels de Trois-Rivières soutiennent les artistes dans cette démarche et comprennent leur désir de partager publiquement les conditions précaires qui caractérisent leurs environnements professionnels.


Tout comme les artistes, nos organismes évoluent dans un contexte financier précaire qui limite grandement nos actions de diffusion, de soutien et d’encadrement, pourtant nécessaires au dynamisme de la création d’ici. Seulement 4,3% du financement octroyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) sont destinés aux arts visuels, arts numériques, arts interdisciplinaires, muséologie et aux métiers d’art. La faible proportion du financement alloué à notre secteur en fait un des plus précaires de l’ensemble du milieu culturel de la province.


Cette précarité a des répercussions réelles sur l’ensemble de nos activités dont la gestion est complexifiée à plusieurs niveaux. Pour tenter de bien saisir ce qui caractérise notre contexte, nous avons décidé d’organiser une journée de travail sous la forme d’États généraux des organismes indépendants en arts visuels de Trois-Rivières qui se tiendra le 8 octobre prochain. L’ordre du jour de cette rencontre permettra aux directions et aux présidences de nos organismes de dresser un portrait de nos situations pour, si possible, dégager des pistes de solutions constructives aux problématiques auxquelles nous faisons face. Les constats qui auront émané de nos échanges seront documentés et communiqués par la suite aux parties prenantes de nos activités en temps opportun.


Les objectifs principaux de cette action commune sont donc de caractériser l’état général de notre milieu, tout en consolidant nos démarches dans un esprit de solidarité et de partage. Nous voyons notre rencontre du 8 octobre comme la première étape d’un processus de consultation qui inclura les artistes individuel·les en arts visuels dans un deuxième temps à l’hiver 2025. 


Nous souhaitons par cette initiative contribuer de manière constructive aux actions déjà prises au courant des dernières années par les artistes et les différents regroupements professionnels auxquels nous sommes associés. Nos organismes ayant comme mission de soutenir et déployer les arts visuels d’ici, il nous apparaît essentiel de nous mobiliser et de collaborer pour que les artistes et les travailleur·euses culturel·les qui forment notre écosystème bénéficient de conditions professionnelles de qualité, à la hauteur de l’importance de leurs contributions à notre culture et identité collective. 



Signataires

Emmanuel Auclair, président du conseil d’administration de l’Atelier Silex

Fontaine Leriche, présidente du conseil d’administration de l’Atelier Presse Papier

Marie-Ève Francoeur, présidente du conseil d’administration de la revue Le Sabord

Valérie Morrissette, présidente du conseil d’administration de la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières

Roger Gaudreau, président du conseil d’administration de la Biennale nationale de sculpture contemporaine

Louise Boisvert, présidente du conseil d’administration de la Galerie d’art du parc

Comentarios


bottom of page